En éternelle construction inachevée depuis 10 ans, l’Hôpital Général n’existerait actuellement que de nom…

Les cas suspects au Coronavirus vont devoir se référer ailleurs en raison du refus des médecins de l’Hôpital de l’Université d’Haïti d’assister les potentiels patients. Ces professionnels de la santé évoquent de conditions de travail abominables, une situation qui se reflète partout, l’Hôpital la Providence des Gonaives n’est pas non plus épargné.

Port-au-Prince, mercredi 25 mars 2020 ((rezonodwes.com))–Des sections médicales à l’arrêt, des patients exaspérés par l’offre de service, des membres du personnel à l’abandon rien n’a changé dans la réalité du plus grand centre hospitalier haïtien dans un contexte de propagation du Coronavirus.

L’épisode du lundi 23 mars dernier est symptomatique d’une institution sans attention. Un patient présentant des symptômes liés au Coronavirus a été dédaigné par le personnel hospitalier, rapporte Lebien Joseph, président du Syndicat des Travailleurs de l’HUEH. Cette attitude, défend l’un des résidents de l’HUEH, se justifie en raison de manque de moyens adéquats pour assister les patients.

 ‘’Je ne crois pas que les médecins ont décidé d’abandonner l’HUEH. Ils sont retranchés à l’Hôpital militaire en raison du refus des responsables du ministère de la Santé publique et de la Population de doter l’institution de moyens adéquats devant permettre aux médecins d’assister les cas suspects au Coronavirus’’, a lancé Junior Fontulmé.

Le service d’urgence est dépourvu de matériels conformes aux préoccupations de l’heure. Les agents attendent encore des gants spécialisés, des blouses appropriées pour assister les cas diagnostiqués positifs au Coronavirus, souligne le jeune médecin.

En Haïti, les médecins, acteurs de première ligne dans la lutte contre le Coronavirus, jouissent d’un traitement indigne, n’ont-ils cessé de dénoncer.

En outre, l’absence de politique de prise en charge à l’intention des diagnostiqués positifs dans les centres hospitaliers entend renforcer la perception à propos d’un système sanitaire haïtien défaillant. Alors que les cas liés à la pandémie se multiplient (8 cas officiellement recensés), les centres hospitaliers haïtiens demeurent sous assistance respiratoire.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com