Par :  Michaëlle PARAISON

Économiste

Dimanche 12 juillet 2020 ((rezonodwes.com))– À travers toute l’histoire de cette nation, la foresterie a été le secteur le plus négligé, mal géré ,et abusé de l’agriculture haïtienne de ce fait, cette branche sectorielle de la production agricole totale d’Haïti a été la moins productive.

Le déboisement paraît être un droit coutumier en Haïti car, au lieu d’augmenter la culture des arbres forestiers on ne fait que constater une certaine volonté manifeste pour l’abattage des arbres.

Haïti est une terre montagneuse; Cependant, son sol est détruit par l’érosion.

 le déboisement accéléré de la forêt occasionne l’érosion et cette dernière génère en terme de conséquence une faible productivité de la terre arable car, les paysans vont mettre trop de pression sur la terre et les arbres.

En République Dominicaine, les preneurs de décision interdisent le charbon de bois en subventionnant le propane à un très faible coût  de telle sorte que tout le monde puisse en acquérir. Par conséquent, une telle mesure est prise dans le but d’éviter le déboisement.

En Haïti nous ignorons le déboisement or, le déboisement a des effets néfastes sur l’environnement car, ce dernier contribue à la désertification du sol donc, un tel phénomène doit être pris en compte par les  preneurs de décision.

Autrefois, il n’y a jamais eu une mise en oeuvre de politiques sérieuses qui pourraient arrêter le déboisement de la terre arable donc, les preneurs de décision doivent prendre les mesures nécessaires pour freiner le déboisement dans le pays qui plus tard pourrait avoir de grave répercussion sur l’environnement.

                        Pensez-y!!!

Pour vos commentaires, et suggestions veuillez contacter:

michalle.paraison@yahoo.com