La rumeur faisant croire qu’il est désormais interdit aux clubs et boîtes de nuit de fonctionner au-delà de 10 h du soir, la semaine et au-delà de minuit en week-end, n’est… qu’une rumeur et a été formellement démentie par l’institution policière haïtienne

La Police Nationale d’Haïti (PNH) dément la rumeur selon laquelle, elle aurait interdit le fonctionnement des boîtes de nuit suivant leur horaire habituel.


« Aucune note relative à ce dossier n’a été diffusée sur nos réseaux sociaux », a publié l’institution sur sa page facebook.

Ces rumeurs ont circulé après l’annonce, du commissaire de police, Jean Ismagne Auguste, rapportée par certains médias, selon laquelle il est désormais formellement interdit aux organisateurs d’événements sur la voie publique ou dans des espaces ouverts, comme les Ti sourit et Atèplat, d’étendre leurs  programmes au-delà de 10 heures du soir en semaine, et à minuit en weekend durant cette période estivale.

Le policier avait aussi invité les organisateurs à mesurer le niveau de décibel des appareils, après avoir obtenu l’autorisation de la PNH, pour ne pas trop déranger les autres riverains, avait indiqué mercredi le journal en ligne MagHaïti.


Toujours selon MagHaïti, questionné sur certaines activités religieuses, le commissaire avait joué la carte de prudence et, tout en préconisant le dialogue avec les autorités compétentes dans tous les cas, il avait déclaré que ces séances s’organisent le plus souvent dans un espace fermé.