Après le spectacle de désolation qu’a offert samedi dernier le PM démissionnaire Lafontant, à la Chambre basse, c’est au tour du président du Sénat de s’adresser directement au Chef de la Police Nationale d’Haïti, sans passer par le CSPN


Port-au-Prince, mardi 17 juillet 2018 ((rezonodwes.com))–Le président du Sénat, Joseph Lambert, qui a confirmé les révélations de son collègue Ricard Pierre sur le décaissement annuel de plus de 7 millions de Gourdes, juste pour couvrir les frais de location d’une résidence dans la capitale, s’en prend maintenant au chef de la Police.

La Rédaction de Rezo Nòdwès a appris que le bureau du Sénat, sans passer par le Conseil Supérieur de la Police Nationale, (CSPN) l’organe coiffant cette force de maintien de l’ordre, a invité pour jeudi prochain le DG Michael-Ange Gédéon pour venir s’expliquer sur « les récents événements du 6 au 8 juillet« .

Cette invitation à la « séance d’audition en assemblée plénière » qui porte la signature de M. Lambert, est adressée directement à M. Gédéon, sans même l’acheminement d’une copie conforme au ministre de tutelle de la PNH,


Le Sénateur Patrice Dumont, on ne peut plus affirmatif, avait déclaré sur les ondes de Magik9, qu’environ 117 millions de gourdes avaient été débloqués par le régime Tèt Kalé dans une vaine tentative d’acheter le silence des leaders de quartiers populaires, avant toute éventuelle publication du communiqué contestataire annonçant la hausse des prix des produits pétroliers.

Par ailleurs, sur son compte personnel d’un réseau social, le sénateur Joseph Lambert a mentionné que « la situation haïtienne actuelle mérite des réflexions et des actions d’une autre qualité« , préconisant une mode de « gouvernance efficace (…) qui doit transformer notre ordre social vétuste » alors que la corruption et l’impunité gangrènent l’administration publique.