Durcissement des procédures d’obtention du visa dominicain pour les ressortissants haïtiens

Mardi 28 août 2018 ((rezonodwes.com))– Le ministère des Affaires Étrangères de la République Dominicaine a imposé aux ressortissants haïtiens de nouvelles conditions pour l’obtention du visa de touriste, malgré l’objectif du gouvernement dominicain d’augmenter le nombre de visiteurs dans le pays en atteignant le chiffre de 10 millions de touristes, a rapporté Listin Diario.


Désormais, pour décrocher le fameux sésame, le candidat haïtien est dans l’obligation de fournir une lettre d’une personne vivant légalement en République Dominicaine et garantissant que le demandeur ne restera pas sur le territoire plus longtemps que celui accordé pour le visa, valable pour 60 jours et autorisant une ou plusieurs entrées.

La nouvelle mesure s’étend à l’exigence de remplir un formulaire disponible sur le site Web du Ministère des affaires étrangères et dans les bureaux consulaires.

La partie intéressée doit inclure dans son dossier une lettre de demande de visa, avec des données personnelles comme la nationalité, le lieu de résidence, l’activité à laquelle elle est dédiée, les moyens économiques dont elle dispose et le but du voyage. En ce qui concerne les moyens économiques, l’étranger doit prouver sa solvabilité économique en faisant parvenir une attestation bancaire du compte d’épargne, livret, compte courant ou certificats bancaires et une lettre de travail avec la date d’admission, le poste occupé dans l’entreprise et le salaire gagné.


Le ministère des Affaires étrangères a établi que l’on doit également présenter les titres de propriété de sa résidence, de son entreprise, de sa ferme ou de son terrain si on est propriétaire. Ils doivent être accompagnés d’une photo de 4 x 5 centimètres, recto et fond blanc; Passeport original avec une validité minimum de six mois, visas dominicains et autres valides ou expirés et copie lisible de la réservation de vol mise à jour à la date du voyage.

Ces exigences sont limitées aux citoyens de dix pays, y compris Haïti. Cuba, Beijing, Hong Kong, Inde,  Syrie, Afghanistan, le Pakistan, l’Iran et l’Irak sont les neuf autres faisant partie de cette liste de pays considérés comme un risque migratoire par les Dominicains.