Le torchon brule entre la présidence et le sénat sur le blocage constaté dans le dossier de la formation du gouvernement et de la ratification de la politique générale du premier ministre nommé Jean-Henry Céant

Port-au-Prince, mercredi 5 septembre 2018 ((rezonodwes.com))– Que se passe-t-il entre l’Exécutif et ses alliés au parlement? Après la sortie fracassante du président du sénat, Joseph Lambert, contre les critiques de l’équipe présidentielle, c’est au tour du sénateur du Nord’Ouest et questeur du Grand Corps, Onondieu Louis, de tempêter contre l’entourage du président Jovenel Moïse.


« La plupart des conseillers du président Jovenel Moise sont des cons. Je ne dis pas que c’est à 100%, mais au moins à 80% », a déclaré le sénateur Onondieu Louis, allié du parti au  pouvoir, Tet Kale.

Pour le sénateur Louis, le président aurait dû renvoyer tout cette équipe, puisqu’ils ne s’occupent que de leurs affaires personnelles et ont entraîné la présidence dans des catastrophes, que ce soit au niveau de la diplomatie ou autres.

L’élu du KID, parti créé par l’ex premier ministre Evans Paul, vise surtout le Dr Guichard Doré qu’il accuse d’avoir menti en indexant le parlement dans le blocage du processus de ratification de la déclaration de politique générale du notaire Céant.

« Je retire le respect que j’avais pour M. Doré, car il ne se respecte pas », a tranché Onondieu Louis.


Rejetant d’un revers de main les accusations des conseillers de Jovenel Moise, le sénateur a confié qu’une correspondance a été acheminée au président pour lui expliquer la situation.

« Le processus est bloqué parce que le président est incapable de former le gouvernement », a révélé l’ancien chef du parquet de Port-de-Paix.