Système judiciaire au Brésil, comment se présente cette chaîne de commande ? Quelques heures seulement après qu’une cour d’appel a ordonné la libération de l’ancien Président Lula, condamné à 12 ans et un mois de prison, un magistrat du même tribunal régional fédéral (TRF4) a annulé cette décision


Dimanche 8 juillet 2018 ((rezonodwes.com))–Un juge d’une cour d’appel du Brésil a décidé d’annuler l’ordre de libération de l’ancien Président de la République Lula, incarcéré pour corruption et blanchiment depuis le 7 avril 2018.

Selon le juge Joao Pedro Gebran Neto, qui a annulé la décision prise auparavant, la police fédérale doit s’abstenir «de pratiquer quelconque acte qui modifie la décision collégiale» de condamner Lula à 12 ans et un mois d’emprisonnement.
.
Notons que plus tôt dans la journée du dimanche, une cour d’appel brésilienne a ordonné la libération de l’ancien Président de la République Luiz Inacio Lula da Silva qui pourrait sortir de prison dans les prochaines heures. L’ordre du juge Rogério Favretto stipulait que la libération devait avoir lieu «selon le régime d’urgence en date d’aujourd’hui, sur présentation de cet ordre à l’autorité policière présente au siège de la Police Fédérale de Curitiba», où Lula est emprisonné ».
.


Il est à rappeler qu’en janvier 2018, l’ancien Président brésilien Lula a été condamné en appel à 12 ans et un mois de prison dans une affaire de corruption et de blanchiment d’argent et a été incarcéré le 7 avril. M, da Silva a été reconnu coupable d’avoir accepté 3,7 millions de réals brésiliens (environ un million d’euros) de l’entreprise d’ingénierie OAS en remerciement de son intervention pour l’attribution de contrats à la compagnie pétrolière publique Petrobras.