This post was originally published on this site
Un ami m’a posé la question pourquoi j’ai mentionné Aristide, Duvalier, Namphy, Martelly, Jovenel, Baker, Jean-Charles, Manigat … comme des valeurs nationales.

Je gardai la réponse. Il m’a pris du temps pour comprendre la politique “diviser pour régner ” mise en place par le blanc pour anéantir la capacité du peuple haïtien de se révolter.

Dans les années 60, le blanc a armé Bernard Sansarik pour “déchouquer” François Duvalier. Le même blanc a soufflé à Duvalier le complot de Sansarik. Une guerre impitoyable s’est déclarée entre les macoutes et des intellectuels haïtiens ciblés comme des “camoquins”. Haïti a perdu des milliers de ses fils pendant la révolution duvaliériste.

L’église catholique pendant vingt-cinq ans a soutenu les Duvalier pour conserver ses privilèges. En 1982, le pape Jean-Paul II en visite à Port-Au-Prince a déclaré: Il faut que les choses changent en Haïti. Jean-Claude Duvalier a été renversé en 1986.

En 1991, Raoul Cedras avec l’appui des américains a donné un coup d’état à Aristide. En 1994, les Américains ont retourné Aristide au pouvoir. Cedras est exilé depuis ce jour.

En 2004, le blanc a armé Guy Philippe pour “déchouquer” Aristide. Guy Philippe est aujourd’hui en prison chez ses patrons.

Depuis 1804, le blanc nous a roulés comme des idiots. La même politique “diviser pour régner” au temps de l’esclavage avec un commandeur et des esclaves, des affranchis et des noirs, des esclaves des champs et des esclaves de talent, moun andeyo moun lavil… est simplement adaptée à la réalité de chaque moment.
Macoutes, Lavalas, Groupe 184, Tèt Kale, Pitit Dessalines, boujwa, pep…on nous a divisés comme des idiots pour nous empêcher de nous révolter. Tous les haïtiens sont des canards sauvages, ils se disent…..piégeons les pour avoir le beurre et le fromage.

Pris dans ce piège, on se hait l’un et l’autre. On se déchire comme dans une jungle. Plutôt que de s’unir pour sauver la patrie, on préfère mourir tous ensemble comme des imbéciles.

J’ai ouvert les yeux et j’ai vu le complot. Mon message est un message “de paix et de réconciliation.”

Jean Senat Fleury, auteur.

The post On nous a roulés comme des idiots!!!! appeared first on Transparansmm.