Arborant les couleurs nationales, des haitiens de la diaspora à New York, comptent le lundi 3 septembre 2018, au jour de « Labor Day » (Fête du Travail aux Etats-Unis), sensibiliser le monde entier sur l’un des plus grands détournements de fonds du Trésor public du siècle en Haïti, durant les règnes des régimes Préval et Martelly en particulier. En ce sens, les organisateurs de enjoignent à la communauté de Tri-State area (New York, New Jersey, Connecticut) sans oublier Boston-Massachusetts, de venir pacifiquement faire passer leurs revendications


Brooklyn-New York, mercredi 29 août 2018 ((rezonodwes.com))–Probablement, en présence de l’ex-président Michel Martelly (mai 2011- février 2016) dont plusieurs proches collaborateurs sont accusés dans 2 rapports élaborés par le sénat, de dilapider les fonds de Petro Caribe, que les haitiens de New York vont arborer le drapeau haïtien sur Eastern Parkway.

Les compatriotes veulent entendre par là, attirer l’attention des centaines de milliers de festivaliers sur les spéciaux t-shirts endossés et frappés du seau « Kot Kòb Petro Caribe-a » ak « $1.50 sou lajan transfè-yo » ak « Lajan sou apèl yo« .

« Labor Day« , cette fête traditionnelle célébrée grandiosement à New York City, avec le défilé des chars allégoriques sur Eastern Parkway et les animations musicales des artistes issus de différentes communautés, a lieu tous les premiers lundis de septembre de chaque année.


Spécialement, le lundi 3 septembre 2018 à venir, Labor Day revêt d’une importance particulière pour la communauté haïtienne qui viendra dénoncer la présence de Sweet Micky perché sur un camion, alors que son pays fait face à une grande lutte contre la corruption et l’impunité.

« Nou pral mande kont« , (nous allons demander des comptes), ont indiqué les organisateurs de ce mouvement #PetroCaribeChallenge parti devant les locaux de la Cour Supérieure des Comptes à Port-au-Prince pour aboutir à New York et à Montréal, en passant par le Cap-Haïtien, les Gonaives, Montrouis, Jacmel et les Cayes.

D’autre part, on annonce pour dimanche 2 septembre 2018 à Port-au-Prince, après le sit-in devant la CSCCA, une grande marche pacifique contre la corruption et l’impunité et pour , ke tout mounn reve-a.


Cette planification intervient au dernier moment, selon André Michel, après décharges accordés à Sofia Martelly par la Cour des Comptes, alors que l’ancienne Première Dame avait la gestion de plus de $50 millions tirés des fonds controversés de Petro Caribe. L’avocat a indexé la commissaire Nona Mathieu, l’instigatrice de cette surprenante décision portant le sceau de la corruption.