Port-au-Prince, jeudi 28 juin 2018 ((rezonodwes.com))– Parmi les cinq nouveaux ministres nommés au sein de l’administration Moise-Lafontant, quatre ont été indexés par la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA).


Dans une correspondance adressée au président de la Chambre Basse, Gary Bodeau,  la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) a confirmé que Guyler C. Delva, Jean Marie Reynaldo Brunet, Jobert C. Angrand et Jean Roudy Aly ont été des comptables de deniers publics.

Le ministre de la Culture et de la Communication, Guyler C. Delva est un ex secrétaire d’état et un ex responsable d’une commission présidentielle, le ministre de l’Intérieur et de la Collectivité Territoriale, Jean Marie Reynaldo Brunet, un ex maire de la commune de Carrefour, le ministre de l’Agriculture, Jobert C. Angrand, un ex directeur de l’Institut National du Café (INCA) et le ministre de la Justice, Jean Roudy Aly, un ex directeur général du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, a rappelé Arol Elie président du Conseil dirigeant la CSCCA.


Cette situation a obligé le président Bodeau à mettre la séance d’interpellation du gouvernement du premier ministre Jack Guy Lafontant en continuation afin de donner le temps à une commission spéciale d’investiguer sur ce fait avant toute décision du bureau.

Selon le député de Delmas, un gouvernement ne saurait être interpellé en partie et a refusé d’agréer la demande de ses collègues interpellateurs qui avaient exigé que ces ministres pré-cités ne participent pas à la séance.