Le cardinal australien George Pell, numéro trois de la hiérarchie catholique, saura le 1er mai s’il sera jugé effectivement pour les allégations d’agression sexuelle qu’il aurait commise sur des jeunes de son pays durant des années antérieures, ont déclaré ses avocats mardi


Sydney, mardi 17 avril 2018 ((rezonodwes.com))-Le cardinal George Pell, 76 ans, l’un des plus proches conseillers du pape François, est accusé de multiples agressions sexuelles en Australie, toutefois, il a toujours nié ces allégations.

Un tribunal de Melbourne a recueilli pendant quatre semaines les témoignages des présumées victimes qui, en outre, ont répondu aux questions des avocats du cardinal Pell.

Mardi, l’accusation et la défense ont présenté séparément leurs conclusions et le tribunal décidera le 1er mai prochain si le cardinal sera arrêté et traduit en justice ou s’il n’y a plus lieu de poursuivre l’affaire.


En revanche, a souligné le journal « The Age of Melbourne », le procureur Mark Gibson a admis que « même si certains témoignages pouvaient être contradictoires, cela ne signifie pas qu’il n’y a aucune preuve, il appartient donc au tribunal de prendre la décision finale« .

Rappelons que le cardinal Pell qui fut ordonné prêtre en 1966, a par la suite gravi tous les échelons de la hiérarchie catholique en Australie jusqu’à devenir en 1996, archevêque de Melbourne, puis, en 2001 de Sydney. En 2014, il a été nommé par le pape François au poste de préfet du Secrétariat à l’économie du Vatican.